Polémique électrique ….

Réponse de l’association « Touche pas à mes Certificats Verts » à une réaction du ministre Furlan.

Je m’associe tout à fait à ce « coup de gueule ».

Nous sommes gérés par des girouettes agitées par les vents financiers et leur irresponsabilité quand aux décisions prises se montre ici à son paroxysme…

Tous des fans de Jacques … Dutronc, et de sa chanson fétiche :  » l’opportuniste »

shutterstock_136622258

 

 

 

 

Touche Pas à mes Certificats Verts

L’égoïsme primaire.

L’égoïsme est un trait de caractère, l’attitude d’une personne dont les actions ou les idées sont uniquement orientées par ses propres intérêts, sans prendre en compte les nécessités d’autrui.

 

Monsieur le Ministre Furlan,

 

Comme vous vous en doutez, l’article paru ce jour dans le Vif/L’express a retenu toute notre attention.

PAGE 1PAGE 2

 

Dans cet article, vous dites, je vous cite: « Refuser de contribuer au coût d’un réseau qu’ils (les prosumers) utilisent également, cela relève de l’égoïsme primaire ».

 

J’ai repris une définition de mot égoïsme pour tenter, une dernière fois de vous expliquer nos réelles motivations.

 

L’égoïste que je suis a consacré une somme d’argent certaine en vue de placer (sur demande insistante du gouvernement wallon) des panneaux photovoltaïques en vue d’aider la région à atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable. Certes, des subsides devaient nous y aider, si vous les jugez maintenant trop importants permettez-moi de vous rappeler que c’est l’inaction du gouvernement wallon dont vous faites partie qui a plongé la région et ses citoyens dans une situation qui à vous lire paraitrait critique.

 

Pour ce faire, l’égoïste a du grever sa capacité d’emprunt pour les installer. Non, à l’encontre des « locataires » du parlement wallon, tout le monde ne gagne pas un minimum de 6 ou 7000€/mois pour en installer et les payer cash. Il est également difficile pour un citoyen de cumuler 3 ou 5 voire 10 ou 12 activités rémunérées pour s’assurer un train de vie confortable à charge de la collectivité.

 

Vous qui vous faites fort de promouvoir sans cesse la solidarité, vous la refusez dans le cas présent… Cette démarche reste à tout le moins étonnante sachant que l’égoïste contribue à éviter à la région de recevoir des amendes pour non-respect des objectifs de production d’énergie renouvelable.

 

L’égoïste contribue chaque année à assurer à sa commune des rentrées régulières au travers de ses impôts, cela n’empêche pas la commune de s’assurer une rentrée financière importante au travers des imposants dividendes que lui verse le plus souvent le gestionnaire du réseau électrique chaque année!
Gestionnaire qui est en général une Intercommunale dont le but premier doit être, théoriquement, de diminuer les coûts pour le citoyen.

 

L’égoïste injecte souvent du courant sur le réseau, c’est vrai! Courant qui par un principe physique élémentaire est utilisé directement par son voisinage sans passer par les lignes à (très) haute tension. Pourtant mon voisin paye un coût pour ces lignes à chaque kWh consommé… Voilà peut-être la solidarité qui vous est chère ou est-ce simplement la résultante d’un système mal pensé ou mal adapté?
Permettez moi de vous rappeler que la décision politique qui place la surcharge des coûts d’énergie verte à charge de TOUS les citoyens a été prise et signée par 2 Ministres et 1 Ministre président. Ce dernier n’était autre Qu’Elio Di Rupo… C’est donc bien votre propre parti qui a co-décidé de faire payer l’ensemble des consommateurs! Comme vous le constatez, les égoïstes ne sont pas tous amnésiques.

 

L’égoïste consacre avec d’autres égoïstes ses soirées à aider de nombreux autres égoïstes dans la difficulté, mais le faisons nous par égoïsme ou par solidarité? j’avoue m’y perdre.

 

Lors de notre recours auprès de la cour d’appel, vos avocats nous avaient taxés de « riches », en cumulant les adjectifs, nous voilà maintenant de « riches égoïstes », montons-nous en grade ou sommes nous encore un peu plus dégradés ? Là, j’avoue m’y perdre encore un peu plus…

 

Reprenons une dernière fois la définition qui me caractérise : « L’égoïsme est un trait de caractère, l’attitude d’une personne dont les actions ou les idées sont uniquement orientées par ses propres intérêts, sans prendre en compte les nécessités d’autrui. »

 

Sans réécrire la définition complète, je vous invite à remplacer « égoïsme » par « politisme ».

 

L’égoïste continuera obstinément à se battre pour ce qu’il considère comme juste, peu importe les conséquences et accompagné je l’espère encore pour longtemps, par un groupe d’égoïstes sans cesse croissant.

Pour l’Asbl TPCV
Régis FRANCOIS
Président.